Marion, ma filleule et nièce, et son petit frère Simon, sont de très bons sujets de photos... à condition d'avoir de bonnes conditions d'éclairage, ou de solides arguments pour les garder immobiles.

Les temps de pose trop longs sont en effet rédhibitoires (allez expliquer à des enfants de 4 et 7 ans qu'ils ne doivent pas bouger pendant un dixième de seconde) et les bons arguments sont rares (à vrai dire, je n'en ai pas encore trouvé).

C'est l'une des raisons pour lesquelles je me suis procuré un petit objectif à focale fixe ayant une très bonne ouverture (50mm, F/1.4). 

Une autre raison étant qu'il est plus agréable de faire des photos sans flash de nuit ou en intérieur (voire les deux : anniversaires et fêtes de tout acabit).

Un de ces cailloux des temps anciens, à mise au point manuelle, qui vous réapprend à faire de la photographie. 50mm (l'équivalent d'un 75mm en 24x36), c'est parfait pour les portraits, puisque ça permet de voler les bons moments d'un peu plus loin.

  Simon et Marion (16 avril 2006)
Simon et Marion
16 avril 2006

Pentax *ist DL, 50mm
ISO1600, 1/15s à F/1.4

Bien sûr, avec une ouverture aussi importante, la profondeur de champ est très faible (quelques centimètres à 2m de distance), ce qui pose de gros problèmes quand la mise au point est manuelle (mais qui, par contre, donne de très beaux résultats lorsqu'elle est bonne).

Les conditions de prise de vue pour ce cliché étaient difficiles; l'environnement est assez sombre, mais Marion et Simon ont été sages quelques instants : le temps pour l'ainée de fixer l'objectif d'un air mi-sérieux, mi-songeur, et pour le cadet de faire "comme les grands", et de suivre le modèle de sa grande soeur...

Pour la petite histoire, le 50mm F/1.4 a depuis peu lui aussi un petit frère, capable de faire "comme les grands" avec la mise au point automatique... A suivre!