Personnellement, j'aime beaucoup le quartier qui se construit à Paris autour de la BNF.

C'est en tout cas une mine pour le photographe : de grandes perspectives, des vues imprenables sur et depuis la seine, de grands immeubles tout de verre vêtus, quelques friches industrielles qui résistent à l'invasion, des travaux un peu partout en un mouvement continuel qui fait que, d'une semaine à l'autre, la transformation du quartier est presque perceptible.

Promenons-nous...

La toute récente passerelle Simone de Beauvoir, qui relie le parc de Bercy à l'esplanade de la BNF, est un bon point d'entrée : son architecture audacieuse (elle mêle un pont en arc et un pont suspendu) traverse la seine d'une seule traite, sans autre appui que les piles posées sur chaque rive.

Le point de vue sur la BNF, lorsqu'on vient de la rive droite, est magnifique (quoique carrément à contre-jour).

  La BNF vue de la passerelle Simone de Beauvoir - 27 août 2006
La BNF vue de la passerelle Simone de Beauvoir - 27 août 2006
Pentax *ist DL, 16mm
ISO200, 1/1000s à F/8
Une tour de la BNF - 16 octobre 2005
Une tour de la BNF - 16 octobre 2005
Pentax *ist DL, 35mm
ISO200, 1/200s à F/8
 

De la passerelle, on prend pied directement sur l'esplanade, entre les quatre tours de la Bibliothèque.

Quoi qu'on ait pu dire lors de sa construction des ambitions pharaoniques de l'architecte (les arbres du jardin intérieur ont été apportés par hélicoptère), ainsi que des erreurs de conception (certains étages des tours servant de magasin de stockage n'étaient pas suffisamment protégés de la lumière), le résultat est là.

Dix ans après son inauguration, il faut bien admettre que c'est une réussite : l'esplanade autant que les couloirs de la bibliothèque sont extrêmement calmes, et cette quiétude vient à la fois des matériaux (le bois est très présent) que du fameux jardin intérieur.

Et les parisiens aiment venir s'y promener.

La BNF abrite depuis début octobre les fameux Globes de Coronelli (offerts par ledit Coronelli à Louis XIV) qu'on avait fugitivement pu voir au Grand Palais en septembre 2005.

L'éclairage est assez réussi, la partie du Hall Ouest dans lequel ils sont exposés est tendue de rideaux noirs, et les globes sont très bien éclairés.

Cerise sur le gâteau : on peut y accéder sans restriction, et c'est gratuit : parisiens, allez y faire un tour!

  Les globes de Coronelli - 8 octobre 2006
Les globes de Coronelli - 8 octobre 2006
Pentax *ist DL, 40mm
ISO1600, 1/20s à F/4
Chocolat chaud au Café Bibliothèque - 16 octobre 2005
Chocolat chaud au Café Bibliothèque - 16 octobre 2005
Pentax *ist DL, 18mm
ISO200, 1/250s à F/3.5
 

Enfin, le long de la BNF se trouve le Mk2 Bibliothèque, dont les salles sont équipées de fauteuils à accoudoirs relevables (attention spéciale pour les z'amoureux). Arrivé là, j'aime me poser au Café Bibliothèque et commander un chocolat chaud.

La suite de la promenade, une fois prochaine... Bonne nuit à tous!

Illustrations :

La BNF vue de la passerelle Simone de Beauvoir - 27 août 2006 Une tour de la BNF - 16 octobre 2005 Les globes de Coronelli - 8 octobre 2006 Chocolat chaud au Café Bibliothèque - 16 octobre 2005